LA CROIX

LES RAISONS DU CHANGEMENT

La Croix souhaite renforcer sa marque et rénover son image. Le quotidien doit réinvestir les territoires de la réflexion et du débat auprès de son lectorat actuel, composé pour 93% d’abonnés, mais aussi convaincre des lecteurs potentiels, et en particulier, les actifs urbains, plus proche d’une démarche d’achat au numéro.

LE QUOTIDIEN

Les repères visuels ont été repensés pour permettre au lecteur de trouver plus vite l’information. Le choix typographique combine l’Utopia, un caractère sérif classique, au Vectora, bâton plus ancré dans la modernité. Ces soucis de fraîcheur graphique et de rythme se retrouvent dans l’adoption d’un nouveau colonnage et dans le rôle croissant de l’iconographie et de la couleur. Pour renforcer l’identité de la marque, la Une a été restructurée. Elle porte une accroche forte et valorise l’éditorial, très attendu par les lecteurs.

LES SUPPLÉMENTS

Pour rénover l’image de La Croix, le numéro du week-end a été repensé dans un esprit plus “magazine” avec pour ambition de répondre davantage à l’actualité. De la même façon, les 5 suppléments hebdomadaires ont été réorganisés, volonté affirmée par une maquette tranchant délibérément avec le quotidien. Une collection de hors-série a été mise au point dans le même esprit.

APRÈS-COUP

La Croix a enregistré, entre 2004 et 2005, la plus forte progression de ses ventes, recevant ainsi « l’étoile rouge » de l’OJD. En 2006, le magazine CB News lui a décerné le prix du Meilleur quotidien national de l’année.

Client:  GROUPE BAYARD
Catherine Dassonville | LA CROIX